Un environnement en danger

Le périmètre du GDA Sidi Amor est dégradé par trois facteurs qu’on visualise facilement sur la photo satellite du site : Les carrières (en blanc sur la carte), exploitées depuis de nombreuses années, ont déséquilibré la biodiversité et affecté le micro climat. Ces carrières devront être réhabilitées à terme. La zone naturelle boisée est détériorée par l’érosion. Les terres sont lessivées, notamment par le manque d’entretien des sols qui se sont appauvris et l’urbanisation galopante et anarchique qui morcèle sans cesse les zones naturelles.

Protection de l’environnement.

Notre association s’est donnée comme priorité de protéger l’environnement et de préserver et d’enrichir la biodiversité par le développement rural. La lutte contre l’érosion a été réalisée par des travaux de terrassement et de stabilisation des berges et des ravins. Des forages ont été entrepris afin de pouvoir disposer d’un apport indispensable en eau pour l’irrigation, une source a été découverte en 2008 à 180 m de profondeur.