Evénements

Partenariat avec l’Ambassade du Maroc


Projet de partenariat et soutien marocain au GDA Sidi Amor avec l’Ambassade du Maroc

Le GDA Sidi Amor, ONG de développement local, opère depuis une dizaine d’années, dans le domaine de la préservation d’un écosystème agro-forestier périurbain (15 kms de Tunis) en relation avec une vision de développement intégré et d’animation territoriale porteuse d’emplois et de revenus. 

Dans ce contexte, le GDA a bénéficié du soutien de nombreux partenaires tels le FEM, la BM, l’IAMM, le PNUD, plusieurs missions diplomatiques (KOIKA, TIKA, coopération Suisse …)

Son excellence Madame Latifa Akharbache, l’ambassadrice du Royaume du Maroc a répondu favorablement à la demande du GDA Sidi Amor, de faire bénéficier l’initiative écocitoyenne du GDA par des expertises et inspirations marocaines. Notamment à travers l’introduction au sein de la mosaïque culturelle des jardins à thème du site d’un « jardin marocain ».

Les premiers échanges avec les experts mobilisés par son excellence madame l’ambassadrice et lors d’une journée dédiée en son honneur au GDA Sidi Amor le 6 mai 2018, ont permis de clarifier les grands axes du cadre collaboratif en question.

Cadre collaboratif

Composantes

Bien au-delà d’un « jardin marocain » rappelant le patrimoine végétal, paysager et culturel du Maroc, les partenaires ont souhaité élargir les axes de collaboration afin de soutenir le projet de développement porté par le GDA dans sa globalité. C’est ainsi que le partenariat engloberait :

  1. Le projet forestier du site (document 1 ci-annexé) : Quel plan d’aménagement pour cette forêt urbaine et sa valorisation socio-économique et culturelle. L’expertise marocaine dans ce domaine n’a pas besoin d’être rappelée. Le choix de l’institution partenaire au Maroc ; le HCEFLCD telle que son excellence madame Latifa Akharbach l’a engagé, ne donne que plus de pertinence à cette composante ;
  2. Enrichissement de la biodiversité : A travers des « croisements » d’expériences au niveau des jardins et/ou  valorisations de paysages agroforestiers, le vivier marocain ne pourrait qu’enrichir et renforcer la dynamique engagée par le GDA Sidi Amor : Partenariat Rose de l’Ariana-Rose du Dadès par exemple (cf. Projet de la Rose de l’Ariana ci-annexé) ; Partenariat sur les PAM (Plantes Aromatiques et Médicinales) ; Echanges de collections végétales telles que réalisés avec nos partenaires du Parc National du Gatinais (dans le cadre d’un jumelage Grand Tunis-Ile de France)…etc.
  3. Echanges d’expérience et de « leçons apprises » : Particulièrement, dans le domaine de l’insertion des jeunes, des femmes et des catégories marginalisées dans les projets environnementaux à fort impact socio-économique (Expérience de bonification de porteurs de microprojets contribuant à la préservation des écosystèmes naturels ; portage commun de projets jumelés…etc.)

Acteurs et Partenaires

MAROC

  • L’ambassade du Royaume du Maroc
  • A la demande de son excellence l’ambassadrice madame Latifa Akharbache. Le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification (HCEFLCD) a donné son accord de principe. Les échanges sont engagés pour la première étape de délimitation des contours du projet (notamment avec M. Mohammed RIBI, le Conseiller Technique au Cabinet du Haut-Commissaire M. Lhafi et M. Jamal Eddine Ouchkif, Directeur du Développement Forestier). Un atelier de terrain permettrait une conceptualisation partagée du partenariat.
  • Autres Partenaires Marocains : A identifier

TUNISIE

  • Le GDA Sidi Amor, porteur du projet et animateur d’un projet pilote de dynamisation rurale et d’économie verte et solidaire dans la région : le rapport de l’une des visites de son siège (annexe 2) résume les principales composantes de son déploiement.
  • Ses partenaires institutionnels et de la société civile : Direction Générale des Forets(DGF), le Commissariat Régional du Développement Agricole (CRDA- Ariana), Institutions d’enseignement et de Recherche sous la tutelle de l’IRESA, Banque Nationale des Gènes, Union Tunisienne des Agriculteurs (UTAP), Associations environnementales…etc.