Ecoconstruction


Ateliers d'art et métiers

Nous utilisons des matériaux locaux et naturels tels que la terre, la paille, la pierre, pour développer des solutions innovantes en alternative aux procédés et matériaux de construction modernes.

L’entreprise d’ écoconstruction utilise des matériaux locaux et naturels tels que la terre (adobe, briques de terre compressée, pisé), la paille, la pierre locale, maçonnée, taillée ou polie. Elle développe des solutions innovantes en alternative aux procédés et matériaux de construction modernes (briques, béton armé) comme matériaux de base.

La briqueterie Sidi Amor assure la fabrication de briques de terre compressée stabilisée (BTC) utilisées dans les constructions pilotes du site et pour les besoins de projets de clients. Ces techniques alternatives sont accessibles au plus grand nombre et particulièrement bien adaptées au domaine de la construction en Tunisie où l’on remarque actuellement un intérêt croissant pour cette démarche, tant au niveau de l’administration, des institutions scientifiques qu’à celui des acteurs du bâtiment (promoteurs, artisans, industriels et société civile …). Le manque de projets pilotes est un frein considérable au développement du marché et à la mise en œuvre par les professionnels.

Ces techniques permettraient à l’habitat social tunisien d’accéder aux normes de basse consommation énergétique et allègeraient l’empreinte écologique par une très faible consommation d’énergie et un transport réduit, contribuant ainsi à une réduction sensible de l’émission de carbone. Le bâtiment, en tant que secteur à forte exigence de main d’œuvre, se positionne comme filière génératrice d’emplois et de revenus.

Par conséquent, le Centre de formation de Sidi Amor propose un programme de formation visant la création d’emplois pour une frange significative de jeunes (diplômés ou non), par l’usage et la valorisation de la terre crue en tant que matériau de construction.

Après la réalisation de plusieurs prototypes d’habitats avec différents matériaux et méthodes écologiques, le GDA Sidi Amor a décidé de passer à une nouvelle étape, le temps des tests et des essais étant achevé, c’est-à-dire la construction de maisons écologiques habitables afin de consolider les différents acquis et résultats que le GDA a pu collecté à travers ces dernières années de travail. Dans ce sens, Eya Tborski, ingénieur en génie chimique-procédés à l’École nationale d’ingénieurs de Gabès, et qui a passé son stage d’été en 2011 au GDA Sidi Amor, a proposé de construire une maison écologique pour une famille pauvre qui a été identifiée au voisinage du GDA.

Ce projet est intitulé: Projet Haidara. Le but est de construire une maison écologique tout en prenant en considération les spécificités des lieux de construction et les besoins de la famille bénéficiaire du projet. Cette famille se compose de 4 personnes dont une personne à mobilité réduite. Ainsi, le Projet Haidara est basé essentiellement sur les aspects :

Ecologique : en utilisant des matières premières écologiques et recyclées.

Médical : par la prise en compte des besoins en terme médical de la personne à mobilité réduite.

Humanitaire : pour fournir à la famille bénéficiaire une meilleure condition de vie.

Le projet sert aussi de modèle à suivre et à imiter par la communauté voisine dans le court terme, et dans les autres communautés dans le moyen et long terme afin de diffuser le concept écolo et l’intégrer dans la culture locale, et aussi pour fournir une alternative aux tunisiens qui désirent se construire une maison.

Visitez notre blog